Météo et climat, quelle différence?

“Connaître la météo qu’on aura dans 10 jours c’est compliqué, alors connaître le climat de la Terre dans 10 ans c’est impossible!”

 Vous avez peut-être déjà entendu quelqu’un dire une phrase de ce style à un repas de famille, entre deux cours ou autour d’une machine à café, et c’est vrai qu’à première vue, le raisonnement se tient. Mais c’est seulement parce que la personne confond ici deux choses très différentes: la météo et le climat.

La météo tout le monde connaît...

Alors bien sûr la météo, ça, vous connaissez, tout le monde connaît. Il s’agit de connaître la température du jour,s’il y a du vent, des nuages, de la pluie… En bref le temps qu’il fait à un endroit et à un moment précis. Ça change souvent, et on a beau avoir créé des super théories, mis des stations météos un peu partout et même envoyé des satellites dans l’espace, on galère toujours à prédire le temps qu’il fera au-delà d’une dizaine de jours. Alors évidemment, personne sur Terre ne peut prévoir le temps qu’il fera le 14 mars 2050 à la Roche-Posay, sauf à avoir raison par hasard. “Mais s’ils ne cherchent pas à faire ça, alors que font les climatologues?”, me direz-vous, la mine étonnée (si si je vous vois vous agiter derrière votre écran, pas la peine de nier).

Mais le climat du coup?

Les climatologues ne s’intéressent pas à la météo mais au climat. C’est à dire qu’iels s’intéressent aux températures, aux précipitations, aux vents, à l’ensoleillement, à l’humidité de l’air… oui un peu aux mêmes choses que pour la météo finalement. Seulement ce qui les intéresse, c’est les moyennes, sur le temps long. Il n’y a pas une seule définition du climat, mais pour rester général on peut dire que c’est l’état moyen de l’air sur des régions assez grandes et des périodes de temps assez longues. Alors que ce qui t’intéresses quand tu regardes la météo c’est à quel point il pleuvra fort quand tu rentreras chez toi demain soir, une climatologue s’intéressera à l’évolution des précipitations (un mot un peu inhabituel pour dire l’eau qui tombe du ciel) sur le Massif Central entre 2020 et 2050 (en général on compte 30 ans minimum pour parler de climat).

C’est pour cela que comparer notre capacité à prédire la météo future et notre capacité à prédire le climat futur n’a pas de sens. Personne n’irait voir un éleveur pour lui dire: “Tu n’es pas capable de prédire quelles touffes d’herbe broutera ta vache demain matin, ni en quelle quantité. Alors ne prétend pas pouvoir anticiper la taille du pré dont tu as besoin pour ton troupeau cet été !”. C’est aussi pour ça que quelques jours de pluie en août en France ne permettent absolument pas de dire quoi que ce soit sur l’évolution du climat. C’est beaucoup trop petit. Si on veut parler de l’évolution du climat de la planète, il faut s’intéresser à l’évolution des pluies sur des dizaines d’années partout sur la planète. Et là il y aura de quoi discuter !

LE climat ou LES climats?

Quand on s’intéresse au climat, on peut s’intéresser à celui de la planète en général (et c’est plus ce que nous ferons dans les prochains articles), mais on peut aussi s’intéresser à des régions.  L’étude des variables dont on parlait tout à l’heure (température, pluies, vents…) permet de créer des catégories pour organiser les différents climats qu’on connaît sur Terre.

Carte des climats régionaux sur Terre
https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Map_world_climate_zones_(simplified_to_10)-fr.svg?uselang=fr

On parle par exemple de climat tropical, polaire ou encore méditerranéen.  Comme vous pouvez le voir sur la carte, ces climats ne sont pas répartis par hasard. La manière dont ils sont répartis est le résultat de la distance entre le Soleil et la Terre,  la manière dont elle se déplace autour et tourne sur elle-même. En plus de ça il y la géographie (la manière dont sont réparties les montagnes, les plaines, les mers…) qui vient beaucoup influencer les vents, les courants marins, les températures et le cycle de l’eau. La carte au-dessus est un exemple, mais il y a pleins de manières différentes de catégoriser et de répartir les climats sur Terre, avec leurs avantages et leurs inconvénients.

Peut-on prédire le climat du futur?

Si on ne peut pas connaître le temps qu’il fera le 22 février 2050, peut-on connaître le climat de cette année là? Oui…et non. Quand on s’intéresse aux climats futurs, il y a une inconnue importante et  qui n’existe pas quand on s’intéresse au temps qu’il fera demain: les choix des sociétés humaines. L’espèce humaine a aujourd’hui une influence très importante sur le climat, à travers ses choix présents et futurs, individuels et collectifs. C’est pour ça que les prédictions que fait le Groupe d’experts Intergouvernemental sur l’Évolution du Climat (GIEC) présentent toujours plusieurs scénarios: tout dépend de ce que l’humanité choisira.

Graphique représentant différents scénarios de l'évolution de la température de la Terre
Source: AR6 G1 Summary for Policymakers p22, graphique “Human activities affect all the major climate system components, with some responding over decades and others over centuries”

Ce graphique, par exemple, présente les évolutions possibles de la température moyenne de la Terre par rapport à 1850. En fonction des scénarios, la température pourrait augmenter de 1,5°C à 5°C, et les conséquences pour nous ne seront pas du tout les mêmes.

Alors voilà, la prochaine fois que vous entendrez quelqu’un confondre météo et climat, n’hésitez pas à lui expliquer la différence et pourquoi elle change tout. Et si vous ne vous sentez pas de lui expliquer vous même, vous pouvez toujours lui envoyer cet article !

Dictionnaire critique de l’anthropocène, Alexandre et al, CNRS, 927p., 2020

Dictionnaire du climat, Gérard Beltrando & Laure Chémery, Larousse, 331p., 1995

FAQ Climat, Organisation Mondiale de Météorologie, janvier 2023


Scope est un média entièrement financé par son lectorat. Faites un don pour nous soutenir et nous permettra de continuer à écrire des articles de qualité.

Abonne toi à la newsletter pour ne manquer aucun articles !

 

  • Post category:Climat
  • Commentaires de la publication :0 commentaire
  • Temps de lecture :10 min de lecture

Laisser un commentaire